0
0
0
s2sdefault

5e Chapitre Provincial CMR

(30 mai - 1er juin 2018 à Ndoungué)

En préparation au 24e Chapitre Général de la Congrégation des Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus, la province du Cameroun a célébré, du 30 mai au 1er juin 2018, son 5e Chapitre Provincial dans l’enceinte du noviciat de Ndougué, le berceau des dehoniens du Cameroun.

Très heureux de prendre part à cette importante rencontre, les différents membres de droit et autres délégués et invités sont arrivés la veille, mardi 29 mai 2018. Ils ont tout d’abord rendu grâce au Seigneur pendant l’adoration eucharistique et les vêpres, avant d’exprimer de plusieurs autres manières, la joie des retrouvailles. Vint alors l’heure du repos de la nuit, arrosée d’une douce pluie.

Le lendemain a eu lieu la messe d’ouverture du 5e Chapitre Ordinaire CMR. Elle était présidée par le P. Jean-Marie Ngombou, Vicaire Provincial. A ses côtés se tenait le P. Martin Haman qui devait assurer la prédication. Dans son homélie, il a fait allusion au Seigneur qui nous précède toujours, la place du disciple étant derrière afin qu’il puisse observer et imiter le maître. Remarquant que le Christ s’adresse à tous ses douze apôtres .ensemble, le prédicateur invite les dehoniens du Cameroun à savoir faire corps, à vivre dans l’unité et la solidarité. Il est important, dit-il, de résister à la tentation de la désolidarisation en quête de quelques privilèges, allusion faite à la demande de Jacques et Jean. Il a terminé en invoquant l’Esprit-Saint afin qu’il accompagne les capitulants et les inspire pendant leur travaux.

Rendus dans la salle des travaux, le Supérieur Provincial a présenté l’état de la province. Elle compte actuellement 113 membres, issus de cinq nationalités différentes (Cameroun, Nigéria, Hollande, Italie et Pologne), ce qui lui donne un visage véritablement international. Des efforts continus d’être faits pour étendre cette ouverture. La province camerounaise des SCJ compte aussi plusieurs de ses fils en mission dans d’autres pays.

Les travaux proprement dits du chapitre ont essentiellement porté sur la révision de certains textes normatifs de la province, en lien avec la provincialisation du Cameroun et des nouvelles lois civiles régissant les associations. Deux motions des anciens chapitres provinciaux ont été modifiées, prenant en compte certaines valeurs culturelles de la famille africaine.

Pour ce qui est du fonctionnement de l’administration provinciale, certaines communautés y participent déjà par leur contribution au déplacement des membres des différentes commissions provinciales. Le Chapitre a décidé que dorénavant, chaque communauté y participe par une contribution spéciale, proportionnelle à son budget.

Soucieux de trouver des ressources pour la formation, les confrères prêtres sont invités à célébrer des messes à cet effet. Ceci démontre l’engagement de la province à œuvrer davantage pour son autofinancement. Elle y parviendra, d’une part, par un esprit de partage, de clarté et de transparence de tous ses membres, exprimés par l’accueil de l’autre et la collaboration avec lui, véritable signe d’un sint unum vécu ; d’autre part par la réalisation des œuvres d’autofinancement.

Une fois formés et prêt à rendre service à la Congrégation et à l’Eglise, l’on veillera à ce que les jeunes confrères soient accompagnés dans leur ministère paroissial par des aînés.

La dernière articulation de ce Chapitre Provincial était l’élection des délégués de la province du Cameroun au prochain 24e Chapitre Général. Après plusieurs scrutins, les deux délégués et les deux suppléants ont été successivement élus. Il s’agit des pères : Ghislain Cardin Djietcheu Ngakam et Guy Bertrand Wabo (respectivement 1er et 2e délégués), ainsi que les pères Max Armand Hugues Atanga et Igon Nkeubong Njonguem (1er et 2e suppléants).

Le 5e Chapitre de la province SCJ du Cameroun c’est refermé le vendredi 1er juin 2018 pendant la messe que présidait le Supérieur Provincial, messe au cours de laquelle il a prononcé le discours de clôture des travaux de ce Chapitre.

P. Hervé Ndeffeu Fogang, scj