0
0
0
s2sdefault

17ème Assemblée Provinciale des Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus

(Province du Cameroun)

Réunis en Assemblée provinciale, du 03 au 07 Avril 2018, les Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus au Cameroun ont réfléchi sur la bonne marche de leur province

et du vivre ensemble comme religieux. Ainsi, les membres de cette congrégation sont partis du Tchad (Baktchoro et Kolon), mais aussi des différentes régions du Cameroun (Gobo, Ngoya, Yaoundé, Douala, Bamenda, Ndu, Balikumbat, Bafoussam, Nkongsamba, Ndoungué) pour se réunir au centre d’accueil des Franciscains de l’Emmanuel de Mélong II (Nkongsamba).

Le supérieur provincial, le père Jean Marie Signié va souligner l’importance de cette rencontre pour une congrégation religieuse en ces termes :  l’assemblée provinciale est un lieu d’échange, de dialogue et de concertation autour de notre mission commune, c’est un moment qui nous permet de nous assoir ensemble comme communauté provinciale pour évaluer nos actions à la lumière de l’Evangile, de notre charisme et les orientations que nous nous sommes donnés afin de voir comment avancer.

Pour avancer dans la bonne direction, nous devons savoir où nous nous situons, raison pour laquelle le premier travail de cette assemblée a été le discours d’ouverture (status provinciae). Dans ce discours, le père provincial nous a rappelé quel chemin la province a parcouru depuis la dernière assemblée provinciale en décembre 2016. Il n’a pas manqué de souligner les efforts fait pour la consolidation de la communion fraternelle dans la province en cette année qui a été une "année de grandes grâces". Il a également fait mention des limites et des défis à relever pour toujours être de meilleurs témoins de l’évangile.

Après ce discours, des 113 religieux de la province CMR, ceux présents se sont abreuvés à la source de la commission de spiritualité, apostolat et liturgie. Par une profonde recherche, les membres de cette commission (P. Joseph Kuate, P. Guy Bertrand Wabo et D. Daniel Kouobou), ont donné à l’assemblée de réfléchir sur « les dévotions et leur importance dans le vécu de la spiritualité et du charisme religieux ».

Les rapports des commissions provinciales, ainsi que les nouvelles des communautés, avec un compte rendu du vécu des résolutions de la 16e Assemblée Provinciale, ont permis aux confrères de s’informer succinctement sur les réalités de la communauté provinciale, avant de découvrir l’antenne « foi et justice » du Cameroun. Cette découverte s’est faite sous le guide de son coordonnateur national, P. Armel Fopa (Carme). « Foi et justice » est une commission de la Conférence des Supérieurs Majeurs du Cameroun qui a pour but de porter à l’attention des décideurs, les problèmes des masses sans voix. Par des plaidoyers, elle aide aussi ces dernières à se faire rendre justice.

La 17ѐme Assemblée Provinciale des Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus au Cameroun, a été clôturée par une messe solennelle au cours de laquelle ses membres se sont engagés à vivre les résolutions élaborées et adoptées à l’issu des travaux. Aussi, dans son discours de clôture, le supérieur provincial père Jean Marie Signié, tout en rendant grâce à Dieu pour la convivialité et la fraternité qui ont animées les uns et les autres, ne manqua pas d’exprimer sa satisfaction pour le bon déroulement de l’assemblée. Chaque membre de l’institut au Cameroun est ainsi appelé à poser sa pierre pour la bonne marche de ladite province, à être plus engagé auprès des pauvres, des marginalisés, des petits et des faibles. Ainsi, tout en déclarant solennellement et officiellement clos les travaux de cette 17ème Assemblée Provinciale, il va également ouvrir l’année du « Cœur Blessé » pour les Prêtres du Sacré-Cœur de Jésus au Cameroun.

 

Fr. Chamberlin Ngninghaye, scj